La charpente axiale de notre canot se compose :

-d’une quille droite

-d’un étambot (à l’arrière) assemblé avec la quille par tenon / mortaise

-un marsouin consolidant la liaison quille-étambot

-d’une étrave (à l’avant) assemblée avec la quille par tenon / mortaise

-d’un brion consolidant la liaison quille-étrave

L’échantillonnage prévu par le plan est relativement important, le canot devant affronté les mers formées : 60 mm d’épaisseur pour chacune des pièces citées ci-dessus.

Je choisis les pièces dans un beau plateau de sipo acheté à un menuisier partant en retraite. Pour les pièces droites il faut chercher du bois au fil bien droit et sans défaut (nœuds, gerçures, insectes xylophages…).

En revanche, pour les pièces courbes (brion, marsouin), du fil courbe sera privilégié (toujours dans un bois sans défaut). De tels plateaux sont quasiment introuvables en Ile-de-France, aussi, suis-je contraint de prendre du fil droit et de placer mes pièces en travers du fil.

Nous voyons ci-dessous le choix du bois à partir des gabarits confectionnés précédemment

La charpente axiale 2013-07-10-12.00.471-225x300

2013-07-09-15.27.37-225x300

Il faut ensuite débiter à la scie circulaire portative ou à la ruban les différentes pièces.

ci dessous la quille en cours de débit…

2013-07-08-15.37.30-225x300

…puis dégauchie et rabotée

2013-07-09-14.17.10-225x300

On fait de même pour les autres pièces de la charpente axiale.

Il s’agit ensuite de mettre en forme chacune de ces pièces à l’aide de nos gabarits.

Pour plus de précision, je relève sur mon épure les angles exactes de l’étambot, du marsouin, du brion et de l’étrave. Je découpe ensuite à la scie à format avec le guide d’angle toutes ces pièces. Je les termine enfin à la scie à ruban et à la râpe et rabot.

On présente ensuite l’ensemble en s’assurant que toutes les lignes de références correspondent bien d’une pièce à l’autre

la liaison quille/étambot/marsouin :

2013-10-26-10.59.32-300x225

La liaison quille/étrave/brion :

2013-10-26-10.59.43-300x225

Après avoir repérés et percés les trous pour les tiges filetées, on enduit toutes les faces en contacte de minium de plomb et /ou de bliouz (mélange de mastic de vitrier, minium de plomb et étoupe goudronnée) et on assemble l’ensemble.

Mon chantier étant en extérieur, j’ai choisi de directement peindre l’intégralité de la charpente au minium afin de protéger le bois.

2013-11-02-15.41.07-300x225

Il s’agit ensuite de débiter, mettre en forme, percer, fixer les varangues. N’ayant pas réalisé de plan de la vue longitudinale à l’échelle 1 , j’ai choisi de débiter les varangues en gras et de les ajuster au moment du lissage des gabarits. Le plan à l’échelle 1 m’aurait, en effet permis d’obtenir les angles précis des varangues et de les débiter et mettre en forme avant leur montage

2013-12-07 15.14.04